La réutilisation de contenu : le moyen de faire face à la crise ?

Avec la crise sanitaire, le budget alloué à la communication a nettement diminué. De plus, pendant le confinement, il était devenu difficile de produire du contenu. Les annonceurs ont alors surfé sur la vague du DIY, avec des vidéos « faites maison » et de basse qualité. Elles ne demandaient pas un gros investissement et suivaient la tendance. Cependant, ceci n’est qu’une passe et il va vite falloir que les marques se remettent à proposer du contenu de qualité.

Les avantages du recyclage des contenus

Dans un tel contexte, réutiliser son propre contenu (content marketing) peut être une bonne solution. Tout d’abord, cela évite de produire du contenu vidéo qui nécessite du temps de tournage ou encore de devoir organiser des shootings. De ce fait, c’est également une technique beaucoup plus économique. Il y a donc de nombreux avantages pour le pôle production.

Ensuite, le recyclage de contenu a aussi un impact bénéfique sur les consommateurs. En effet, comme le contenu existe déjà, les annonceurs peuvent en publier davantage. Ainsi, la marque est omniprésente et sa visibilité est accrue. Lorsqu’on sait qu’il faut approximativement sept points de contact avec une marque à un inconnu pour devenir un client, cette multiplication des contenus prend tout son sens. Il a aussi été démontré qu’un contenu réutilisé ne perd en aucune façon de sa performance.

Enfin, la diminution de la production est également plus écologique. De cette façon, la communication peut s’aligner sur la RSE développée par les entreprises.

Le changement de format

Toutefois, réutiliser son contenu doit être fait de façon intelligente, il ne s’agit pas de reprendre le même contenu exactement de la même manière. Il faut l’approfondir ou faire évoluer son support. C’est pourquoi l’une des techniques les plus utilisées est le changement de format.

Un article peut ainsi facilement se transformer en post pour les réseaux sociaux : il suffit d’en résumer l’idée principale en un paragraphe. Il est aussi possible d’en extraire une citation forte et de la mettre en forme pour les réseaux. Ceci fonctionne évidemment avec du contenu d’actualité. Mais réviser un article devenu obsolète est aussi une bonne solution, en plus d’améliorer le SEO.

Le même processus peut être mis en place pour une longue vidéo qu’on découpe en plusieurs, plus petites. Ou encore en transformant une étude en vidéo. Les possibilités sont pratiquement infinies.

Le recyclage : une nécessité en ces temps troublés

Outre le contenu préexistant qui peut être réutilisé, d’autres produits marketing sont recyclables. En effet, le coronavirus et le confinement qui en a résulté ont entraîné un abandon de plusieurs projets publicitaires. Les plannings de communication se faisant de nombreux mois à l’avance, beaucoup de marques se sont retrouvées avec du contenu inutilisable sur les bras. Mais tout n’est pas bon à jeter.

Ainsi, tout ce qui avait été pensé pour l’Euro 2020 ou pour le Tour de France est perdu… Sauf si les entreprises recyclent. Par exemple, Babybel a réutilisé le packaging prévu pour l’Euro en expliquant comment fabriquer un jeu de foot à partir de l’emballage. La marque Cochonou fait, quant à elle, son Tour de France seule, en vlogant son périple. De cette façon, les deux marques n’ont pas complètement perdu leur travail et leurs investissements.

Avoir un regard créatif sur ce qui a déjà été fait peut donc emmener à trouver de nouvelles idées (encore plus) brillantes.

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart