L’engagement des marques : le sujet phare du salon de l’e-marketing de Paris

Du 1 au 3 septembre 2020 se tiendra au Parc des Expositions le salon de l’e-marketing. Avec ses 285 exposants et ses 189 conférences et workshops, c’est le rendez-vous incontournable des professionnels. Cette année l’accent est mis sur l’engagement des marques, une mutation qui prend de plus en plus d’ampleur.

Le développement durable et l’éthique au cœur des stratégies marketing

L’engagement représente-t-il une simple tendance ou est-il une question de survie pour les marques ? En effet, nous pouvons nous demander combien de temps encore tiendront les entreprises irrespectueuses de la planète et de leurs travailleurs. Avec les réseaux sociaux, il est maintenant facile de boycotter une marque. Et internet permet de reconnaître lesquelles sont vraiment engagées. Le digital est donc un moteur de la transition.

Il apparaît également que les valeurs écologiques et éthiques ne sont pas simplement des ajouts dans les stratégies des entreprises. Les marques façonnent désormais leur ligne de conduite autour d’elles. L’engagement est une fin et non plus un moyen.

Nombreuses sont donc les entreprises s’étant tournées vers le purpose driven marketing. Le but est de se fixer des objectifs à plus ou moins long terme qui font écho aux objectifs que souhaitent atteindre les consommateurs. On peut notamment citer Timberland et son objectif 100 % de coton issu de l’agriculture durable pour 2020 ou encore Kering qui a pour objectif d’atteindre un « impact net positif » sur la biodiversité à l’horizon 2025.

S’engager pour engager les consommateurs

Par un système de procuration, acheter une marque engagée permet aux consommateurs de s’engager eux-mêmes. Ils se sentent donc valorisés. Les entreprises leur permettent d’atteindre des objectifs qu’ils ne pourraient pas atteindre seuls. Pour cette raison, l’engagement d’une marque est quelque chose de recherché.

Ainsi, 72 % des Français pensent que les marques doivent s’engager au profit d’une cause. En outre, les marques qui restent à l’écart de l’engagement ou qui continuent leurs activités polluantes risquent gros puisque 73 % des consommateurs sont disposés à changer de marque au profit d’une qui soutient une cause en laquelle ils croient. L’engagement pourrait donc être l’un des futurs piliers de la fidélisation.

Ceci est d’autant plus vrai que ces chiffres sont renforcés chez les millenials. Ils passent à 88 % pour ceux qui veulent de l’engagement de la part des marques. Et à 91 % en ce qui concerne la possibilité de conversion à une marque plus responsable. Autant dire que les entreprises ont de moins en moins le droit au mauvais pas. D’autant plus que les millenials sont aussi les plus à l’aise avec les outils digitaux et donc les plus au fait de la réputation des marques.

L’e-marketing : un secteur en constante mutation

L’engagement des marques ne sera cependant pas le seul sujet abordé lors du salon. Le digital étant un domaine qui ne cesse d’évoluer et de devenir plus performant, une mise à jour annuelle des connaissances est nécessaire.

Par exemple, avec Google qui enrichit en permanence ses algorithmes pour les critères d’indexation, il est bon de faire le point sur les dernières tactiques de SEO. Celles que vous utilisez actuellement pouvant déjà être obsolètes. Il en va de même pour les politiques de confidentialité qui évoluent rapidement. Le salon fait également le point sur les contenus offrant la meilleure visibilité en 2020.

Finalement, pour être au fait de l’actualité et des dernières pratiques, tournez-vous vers les agences de communication. Chez CWA, nous procédons à une veille constante pour être en phase avec les dernières tendances et vous proposer les meilleurs services possibles.

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart